Présentation (version publique)

Contexte :

Les Sciences Humaines et Sociales ont peine à s'ancrer dans les études en cours dans le domaine du développement des véhicules autonomes et connectés. Suite à la journée thématique sur les véhicules connectés et autonomes et au workshop international intitulé « Workshop on the ethics of automated vehicles » organisé à l’Institute for Advanced Study in Toulouse le lendemain et surlendemain de cette journée, l'opportunité de dépôt de projet de prématuration s'est révelé pour répondre à cet enjeu scientifique mais aussi social.

Vue Globale : 

Un projet intitulé « VAC-UP » a été déposé dans le cadre de la vague de Septembre de l'appel à projet de prématuration CNRS.

Ce projet associe le laboratoire CLLE, l’équipementier CONTINENTAL et le constructeur RENAULT, mais aussi le LAAS et le CBI.

Il propose de financer la R&D nécessaire à la modélisation de la perception des risques individuels (conducteur, passagers, personnes à l’extérieur de la voiture) dans les outils de simulations d'environnements comprenant des véhicules autonomes et/ou connectés « isolés » ou insérés dans un trafic.

Le programme doit conduire au développement d’un algorithme unique identifiant les leviers et les freins relatifs aux facteurs humains individuels et sociaux qui permettra d’améliorer à la fois les équipements automobiles et les aménagements urbains.

Si le projet relève prioritairement des Sciences Humaines et Sociales, il ne peut être développé qu’en interaction avec les domaines scientifiques impliqués dans le développement technologique du véhicule automne. Il utilisera une approche multi-niveau dans laquelle sera pris en compte l’influence des phénomènes de cascade dans la perception des risques, qui peut être considéré comme un élément de quantification du risque . Nous aborderons aussi la dynamique des déplacements collectifs de systèmes mixtes constitués de véhicules autonomes et d’autres sous contrôle de conducteurs humains.

Le projet qui ne peut être dévoilé totalement ici profite des recherches menées dans le cadre du projet SYSCOB et du simulateur de conduite installé à la MSHS-T et sur lequel l’équipe du CLLE travaille avec les constructeurs et équipementiers depuis une dizaine d’année environ.

Composition du consortium

Structures de recherche impliquées
Entreprises impliquées
Pilotage du projet
Logo XSYS 2017